La DOCa Rioja comporte trois zones avec leurs propres caractéristiques vinicoles : Rioja Alta, Rioja Alavesa et Rioja Oriental (appelée Rioja Baja jusqu’en 2018).

Les aspects géographiques ont contribué à la formation de régions naturelles parfaitement délimitées et distinctes l’une de l’autre. Les 65 326 hectares de vignobles protégés par l’appellation d’origine sont répartis de la manière suivante : Rioja Alta (27 347 ha), Rioja Oriental (24 590 ha) et Rioja Alavesa (13 389 ha).

VOICI LA RIOJA

Trois zones, un millier de vins

La Denominación de Origen Calificada Rioja se situe dans le nord de l’Espagne, de part et d’autre de l’Èbre. Elle se divise en trois vastes zones : Rioja Alta, Rioja Alavesa et Rioja Oriental. Avec plus de 60 000 hectares de vignobles, chaque village et terroir a sa propre personnalité, ce qui explique pourquoi la Rioja est une région si unique.

Rioja Alta

Zone de la Rioja avec un climat atlantique prédominant et des sols argilocalcaires, argiloferreux et alluviaux.

Reconnue pour ses caves et vignobles, mais également pour son importante offre touristique.

Rioja Alavesa

Zone de la Rioja avec un climat atlantique prédominant et des sols argilocalcaires qui se divisent en terrasse et petites parcelles.

On y trouve des vignobles à perte de vue, mais aussi un riche patrimoine culturel et architectural qui remonte au Moyen-Âge. Le passage du temps n’a pas su effacer toute l’histoire de cette zone de la Rioja.

Rioja Oriental

Zone la plus chaude et la plus aride de la Rioja avec un climat méditerranéen et des sols surtout alluviaux et argiloferreux. La zone était connue sous le nom de Rioja Baja jusqu’en 2017.

Grâce au climat méditerranéen, un vent doux du nord caresse les vignes, ce qui donne des raisins bien mûrs et sains qui définissent l’essence du territoire et de ses vins.

La région de production de la Denominación de Origen Calificada Rioja se situe dans le nord de l’Espagne des deux côtés de l’Èbre.

La région s’étend sur 100 kilomètres de Haro complètement à l’ouest à Alfaro complètement à l’est. La largeur maximale de la vallée où l’on cultive les raisins est d’environ 40 kilomètres. Les vignobles sont plantés sur des terrasses successives dont certaines se situent à 700 mètres au-dessus du niveau de la mer. La DOCa regroupe au total 144 municipalités (118 dans La Rioja, 18 en Álava et 8 en Navarre) dont les terres sont propices à la production de raisins de la qualité voulue.

Toute la région bénéficie de la confluence de deux climats nettement opposés (atlantique et méditerranéen), de précipitations totales annuelles d’un peu plus de 400 l/m2 et de températures douces, soit des conditions idéales pour la culture de raisins.

Les sols de la Rioja sont aussi très favorables à la viticulture, étant donné leur structure équilibrée (sable, limon et argile), légère alcalinité, faible teneur en matière organique et disponibilité hydraulique modérée durant l’été.

Les sols vinicoles diversifiés (argilocalcaires, ferroargileux et alluviaux) et les microclimats (la disposition des vignobles, leur exposition, leur protection contre le vent, etc.) de la région donnent aux vins leurs traits distinctifs. De plus, l’utilisation de divers cépages et différentes techniques viticoles donne une grande variété de vins avec des personnalités distinctes qui respectent néanmoins les paramètres de l’identité commune parfaitement reconnaissable.